•  

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •    
     
     
     
      
    .
    >
    >
     

    Je suis honorée et fière d'être aujourd'hui parmi vous en tant que Libanaise parlant en faveur de la seule démocratie du Moyen Orient, Israël. J'ai été élevée dans un pays arabe et je voudrais vous donner ici un aperçu venant de l'intérieur du monde arabe. 
    > J'ai grandi au Liban où on m'a enseigné que les Juifs étaient " le Mal ", Israël " le Diable " et que nous n'aurions la paix au Moyen Orient que le jour où tous les Juifs seraient morts, engloutis dans la mer.
     
    > Quand les Palestiniens et les Musulmans du Liban ont déclaré leur Jihad contre les Chrétiens en 1975, ils ont commencé à les massacrer, ville après ville. Je me suis retrouvée dans un abri souterrain depuis l'âge de 10 ans jusqu'à 17 ans, sans électricité, mangeant de l'herbe pour survivre et, rampant sous les balles de tireurs embusqués, pour parvenir à un point d'eau.
     Ce sont les Israéliens qui nous ont sauvé au Liban. Ma mère a été blessée par un obus tiré par des "jihadistes" et elle a été transportée vers un hôpital israélien pour être soignée. Lors de notre arrivée aux "urgences" j'ai été frappée par ce que j'ai vu : des dizaines de blessés, des Palestiniens, des Libanais et des soldats Israéliens jonchaient le sol. On soignait les blessés en fonction de la gravité des blessures, ma mère avant un soldat israélien, étendu près d'elle. Ils ne tenaient compte ni de l'identité ni de la religion du patient, ils ne tenaient compte que de la blessure à soigner, et c'était nouveau pour moi ! 
    > Pour la première fois de ma vie j'ai vécu une compassion humaine qu'il ne m'a pas été donné de vivre dans la culture du pays où je suis née. J'ai vu des "valeurs nouvelles" appliquées par des Israéliens, capables de compatir pour un ennemi, dans les moments les plus difficiles. J'ai passé 22 jours dans cet hôpital et ces 22 jours ont changé toute ma vie et toute la vision que j'avais du monde extérieur, que je ne connaissais qu'à travers les médias libanais.
     
    > J'ai réalisé que mon gouvernement m'avait "vendu" des mensonges grossiers sur les Juifs et sur Israël. J'ai réalisé aussi que si j'avais été une Juive au milieu d'un hôpital arabe, j'aurais été lynchée et jetée dehors au milieu des cris de joie et de "Allahou Aqbar" (allah est grand), retentissant partout dans le voisinage .
     Dans cet hôpital, j'ai noué des amitiés avec les familles de soldats blessés, notamment avec Rina, dont le fils unique était blessé aux yeux. Alors que je lui rendais visite, un groupe musical de l'armée israélienne était venu remonter le moral des soldats blessés et ils ont entouré son lit en chantant. Rina et moi nous fondîmes en larmes et je me suis sentie de trop, esquissant un mouvement de sortie, mais Rina m'a retenue par la main, me rapprochant d'elle sans me regarder, "tu n'es pour rien dans tout cela…". Nous sommes restées ainsi quelques instants, pleurant la main dans la main. Comment ne pas comparer cette mère à côté de son fils unique au visage déformé par une explosion, capable d'aimer son propre ennemi, et ces mères musulmanes qui envoient leurs enfants se faire exploser en pièces, juste pour tuer des "infidèles"… La différence entre le monde arabe et Israël est une différence de valeurs et de caractère. Nous sommes devant un contraste entre la barbarie et la civilisation, de la dictature face à la démocratie, du Mal contre le Bien. Il fut un temps où il y avait un endroit particulier dans les profondeurs de l'enfer pour toute personne qui tuait un enfant intentionnellement . Aujourd'hui, ce meurtre est rendu "légitime" comme "lutte armée" des Palestiniens. 
    > Mais on oublie cependant que si une telle conduite est rendue légitime contre Israël, elle le sera partout ailleurs, du fait que des gens sont élevés et éduqués dans la croyance subjective que s'envelopper de bâtons de dynamite et de clous pour tuer des enfants, c'est servir Allah. Du fait qu'on a enseigné aux Palestiniens que tuer des Israéliens innocents fera avancerleur cause et qu'on les a encouragés à le faire, le monde entier aujourd'hui souffre de cette plaie qu'est le terrorisme, de Nairobi à New York, de Moscou à Madrid, de Bali à Beslan.
     On attribue les attentats suicide au désespoir de l'occupation. Ceci est un leurre. Je vous rappelle que la première attaque terroriste commise par des Arabes contre des Juifs en Israël a eu lieu 10 semaines avant la déclaration d'indépendance. Elle a eu lieu un dimanche matin, le 22 février 1948, anticipant cette indépendance. Trois camions piégés ont explosé dans la rue Ben Yéhouda à Jérusalem et 54 personnes sont mortes et il y eut des centaines de blessés. 

    Le terrorisme arabe n'est pas mû par le désespoir mais par une volonté farouche d'empêcher tout état juif dans la région.

     


    >

                                                             
       
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •       http://youtu.be/6KmtOSjZEEQ      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Bonjour,

    j-philippe veux partager une vidéo avec vous:

     

                                      

    http://www.ravdynovisz.tv/video.php?video_id=5299



     

    Moise, Moussa, Avraham, Ibrahim, Jesus....Mais laissez nous NOS JUIFS!!!! -Preparation au Don de la Torah-7Juin2011

    Que doit-on faire pour être un juif capable de recevoir la Torah ? LA Torah dit que nous sommes ‘Am Ségoula’ ! Rachi explique que nous sommes ‘Otsar Haviv’, un trésor précieux comme ‘Segoulat Melakhim’ car un roi a un endroit ou il cache l’essentiel de son trésor ! ‘Nistar’ est une chose cachée, on sait ou elle est mais elle n’est pas à portée de main alors que ‘Ganouz’ est une chose enfouie et on ne sait pas du tout ou elle est. D. dit qu’on sera pour lui dans ce monde comme ce trésor des rois ! Le trésor du roi est une chose qu’il n’utilise que très peu et cette explication de rachi est incompréhensible car cela voudrait dire que nous serions une porcelaine à l’abri du monde, un peuple déconnecté de ce monde ! Ou sont alors tous ceux qui ont fait l’histoire ? Si nous ne sommes pas impliqués dans l’histoire, à quoi sert-on ? Et la fin du verset donne la réponse car D. dit que toute la terre lui appartient (tous les peuples sont à moi) et ils sont à mes yeux et devant moi…Rien ! Encore plus incompréhensible !!! Ce monde serait un monde avec un peuple trésor à l’abri et des peuples qui ne sont rien…pas très excitant comme projet ! Et plus, ce rachi contredit l’histoire humaine car quel peuple a autant fait avancer l’humanité ? Dans tous les domaines (art, musique, économie, militaire, idéologie, politique, industrie, innovation,…), le monde n’avance qu’avec les juifs ! Aucun, c’est clair et même le plus grand ennemi d’Israël ne pourrait dire le contraire car leur mensonge ne tiendrait jamais ! Et puis, si D. a un projet, celui de se dévoiler dans ce monde, d’être roi sur toute la terre, pourquoi ne choisit il pas les plus forts, les plus connus, les plus puissants ? Et voila que D. commence l’histoire d’Israël avec un homme et une femme stérile qui donneront un petit peuple pourchassé et massacré, il lui donne de surcroit une terre limité (les frontières ont été déterminé avant sa conquête et le monde trouve que c’est déjà beaucoup), donc un petit peuple sur une petite terre, c’est encore plus intriguant ! La providence s’est arrangée pour qu’Israël ne devienne jamais un grand peuple et en plus, la Torah nous interdit le prosélytisme. Elle nous prive de l’élément fondamental qui permet à une civilisation ou une religion de s’étendre, tout est fait pour nous contenir dans le petit !!!!!!! De plus, ou est l’extrême orient, ou est la moitié de la planète ? Pourquoi D. ne semble pas parler dans sa Torah à travers ses codes bibliques des chinois, des japonais, de l’Inde,… ? La Torah est la pour nous habituer à ne jamais s’habituer ! Ainsi, D. a laissé toute une partie de l’humanité qui ne connaît pas les juifs ! Pourquoi l’Islam a construit l’essentiel de son Coran sur la Torah (en y amenant quelques modifications) ? Vous êtes si nombreux, vous ne pouviez pas vous construire autrement que sur nous, d’autant qu’à l’époque, nous étions déjà en exil. Que dire en plus du christianisme qui s’est inspiré complètement de notre Torah ! Pourquoi avoir initié votre religion sur un juif rabbin entouré de ses élèves rabbins ? Et pourtant, D. sait que vous avez chez vous des éminences grises, les meilleurs ne sont pas que chez nous ! Alors, laissez nous nos juifs ! Qu’est ce que vous nous voulez ? Il y a quelque chose d’incompréhensible dans l’histoire de ce peuple ! Normalement, nous aurions du traverser l’histoire sans être inquiété comme nous l’avons été de la part de l’extrême orient. Et puis, qu’est ce qui empêchait l’Islam et le christianisme de se construire sans nous? En fin d’histoire, toute l’humanité se ralliera à nous et quand les chinois et autres peuples d’extrême orient réaliseront que leur idéologie idolâtre n’est pas valable, chez qui iront ils se connecter ? D. dit en fait qu’il n’y a pas de connexion possible avec lui sans SON PEUPLE ! Voila le secret de rachi ! Ce sont les nations qui sortent le trésor du roi (Israël) pour le mettre sur la scène de l’histoire ! Qui a fait connaître Israël dans le monde ? Ce sont les nations ! Premier rachi de la Torah : Lorsque les nations vous diront que vous avez volé la terre aux 7 peuples, vous leur direz que TOUTE la terre appartient à D. (Ki Li Kol Haarets) et il l’a donne à qui il veut ! Qui irait dire aux américains un jour : vous avez volé la terre aux Indiens !?!?!??En fait...Ils ne répondraient même pas et toute l’histoire du monde est basée sur le principe ‘d’un clou chasse l’autre’ ! Ainsi va le monde ! C’est le monde de la conquête (terrestre, économique,…) et la vie fonctionne de cette manière avec tout les excès inhérents à ce principe ! Et les nations se permettent de nous dire : que faites vous la ? Et pire encore, Israël répond aux nations!!!! Tout cela frise le ridicule ! Laissez nous tranquille ! Alors, pourquoi rachi met il en avant ce dialogue qui est contraire à toutes les règles de l’histoire ? Nous faisons confiance à rachi pour cacher son message dans un écrin à plusieurs facettes ! La réponse contient comme d’habitude une chose et son contraire, c’est le cerveau juif ! Le premier rachi nous dévoile que D. a créé un monde ou ce sont les nations qui nous mettent en évidence car elles ne peuvent exister sous le D. Un qu’en étant en contact avec nous ! Les nations (quelques milliards d’individus) ont tout fait pour nous promouvoir bien malgré nous ! Elles se lient à notre histoire ! Chaque peuple se construit par ses propres forces et n’a pas de compte à rendre à personne! En fait, ils ne peuvent faire partie du projet réel sans nous et c’est pourquoi nous ne pouvons tout simplement pas les envoyer balader ! Mais en échange, D. leur donne l’avantage sur nous dans la mesure où nous ne pouvons nous construire et nous réaliser que si nous arrivons à les convaincre, à faire briller notre lumière ! Ils ne peuvent se réaliser sans nous et nous ne pouvons nous réaliser sans eux ! Quelle révélation puissante ! On ne peut être chrétien, musulman sans connaître les juifs ! Et nous sommes les seuls qui devont nous justifier devant les nations !!!!!! D. veut que l’on soit pour lui ‘mamlékhet cohanim’, un pouvoir de prêtre ! Tiens, l’idée qui semble se dégager de ce verset est très étonnante, voire choquante. Lorsque la religion prend le pouvoir, c’est la catastrophe ! La religion a un problème fondamental, c’est le sentiment de l’absolu alors que les démocraties savent, connaissent d’une certaine manière leur coté éphémère et relatif. D’où le danger de celui qui se croit investi du droit Divin ! L’homme, muni du pouvoir devient fou ! Il n’est pas bon que l’homme soit seul ! C’est un principe fondamental dans la Torah : toute personne non contredit devient un tyran, homme sans femme ou l’inverse, religieux sans contre pouvoir,…c’est le ‘Ou moi ou rien’ ! La Torah a interdit aux ‘Cohanim’, à la caste religieuse d’exercer le pouvoir et le roi Juif a tout le temps à coté de lui, un maitre et un prophète qui exerce un contre pouvoir afin d’assurer le nécessaire équilibre de gouvernance ! Tout est cadré ! Et la famille des Hachmonaim, caste religieuse, a pris le pouvoir lors de ‘Hanouca’ mais a voulu le garder et elle a été massacré. En tant qu’individu, tu dois être religieux mais tu ne dois pas être un représentant de la religion. Le Machiah sera religieux mais ne représentera pas un courant de notre peuple mais notre peuple ! Rachi explique que ‘mamlékhert cohanim’ veut dire des dirigeants et il amène la preuve avec un verset qui dit que les enfants qui gouvernaient avec David étaient des ‘Cohanim’ (comme il n’y avait pas de Cohen au pouvoir, nous parlions de dirigeants) ! Mais pourquoi la Torah utilise le terme de prêtres et non de princes ? La Torah est précise, il y a autre chose ! De la même manière que les vrais Cohanim ont conscience de remplir une mission spirituelle, de même nos princes devront exercer leur pouvoir en se sentant comme des ‘Cohanim’ au temple grâce à l’élévation de la nation. Finalement et c’est dit au futur, la finalité est de pouvoir présenter au monde un exercice qui serait perçu par celui-ci comme une mission spirituelle ! La ou s’exercera le pouvoir, on ressentira la présence Divine ! Et plus encore, il y aura plus de sainteté au pouvoir que dans le temple lui-même ! L’âme sera au dessus du corps dans le futur, la Knesset sera plus sainte que le Temple ! Cette idée demande bien évidemment des développements inimaginables mais elle doit être entendu, elle doit descendre et faire son chemin dans le monde !

    Nous attendons votre visite!

    L'équipe de: Site du Rav Haim Dynovisz

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •     

    Comme le souligne avec justesse  le rav Haïm Dynovisz, Jérusalem en tant qu'Epouse, ne peut être divisée entre deux hommes ou deux peuples... à moins qu'elle ne soit considérée comme une "prostituée" par les nations.

     

    D.ieu dit à Jérusalem/Israël : "Pour toujours, Je te fiancerai à moi. Je te fiancerai à moi en donnant comme dot et la justice et la droiture, l'amour et la tendresse. Je te fiancerai à moi en donnant pour toi la fidélité, et tu connaîtras l'Eternel" - Osée 2:21-22. Quel est l'homme qui acceptera que sa femme soit "partagée" ? 

     

     

    http://www.ravdynovisz.tv/video.php?video_id=5285   

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  •   

     

                                                     http://www.youtube.com/watch?v=LBYJbR-3RVM      

    Partager via Gmail

    votre commentaire